Les Ombres errantes

Les Ombres errantes

by Pascal Quignard

Puis il joua les Ombres qui errent, pièce dont François Couperin reprit le thème principal sous le nom Ombres errantes dans son dernier livre pour clavecin." Tel le claveciniste modelant sous ses doigts cet ailleurs sur lequel la société n'aurait pas de prises, Pascal Quignard nous propose un nouveau chant baroque en trois temps, que l'on peut lire dans l'ordre que l'on souhaite.

Un Ancien capable d'évoquer tout aussi bien la complainte du Jadis, brumeux et aquatique, bordant le temps comme l'être, que les bombes japonaises larguées sur Pearl Harbour.

C'est que le Dernier royaume sous l'égide duquel se regroupent ces Ombres errantes, Sur le Jadis et Abîmes est toujours davantage grignoté par l'aura ombrée de ce qui fait obstacle à cette lumière ("phôs") où les Grecs enracinaient aussi le croître ("phuein").

Le propre de l'ombre réside il est vrai dans sa duplicité, parce que si c'est sous son aile que les premiers hommes se construisirent, si c'est elle que cherche encore en mourant le dernier roi des Romains, c'est aussi à l'ombre des tours que grandit le terrorisme, à l'ombre des regards que se monnaye au quotidien la dissolution de la conscience de soi.

Qu'il distille selon son habitude quelques étymologies éclairantes, par exemple dans Ombres errantes, qu'il affronte ses thèmes de prédilection, le lien indéfectible au livre, la beauté des aurores, l'envers du sexe, l'art pariétal, le jansénisme, l'amour de la lecture, le délié de la pensée bouddhiste, Pascal Quignard fait du monde qu'il fuit, du temps originaire qu'il célèbre, du langage dont il (se) joue à merveille une magnifique chambre d'écho pour toutes nos interrogations tues.

Le présent croqué par ce solitaire en fuite a beau s'en trouver étrillé comme un canasson fourbu, cette vieille Rossinante vaut mieux que tous les faux étalons avec lesquels on croit parcourir le vaste monde.

de Saint-Cyran affirme: "Il y a une ombre que ceux qui courent le plus vite ne déposent pas sur le sol." Quignard, lui, continue son combat, celui d'un homme aux bords ensoleillés des terrasses qui a tout perdu sauf son ombre.

  • Series: Dernier Royaume
  • Language: French
  • Category: Cultural
  • Rating: 4.05
  • Pages: 192
  • Publish Date: September 18th 2002 by Grasset
  • Isbn10: 2246637414
  • Isbn13: 9782246637417

Read the Book "Les Ombres errantes" Online

Quignard became Jansenist. He had left the brilliant and superficial atmosphere of Saint-Germain-des-Prés for the austerity of Burgundy. Quignard invent a new litterary organisation.

Chapters (long and so short) begin as meditative quotes and then you are held by your hand and walked through a thicket of words and incidents and semantics and across this path lies lush green pastures sometimes, sometimes more complex curves as though you are travelling in the topological sub-manifolds of a Euclidean world. You do not understand it all, you do not feel associations. You like the nowhere you will walk unaware.

La redención que propone Quignard radica en el acceso al segundo -el último reino- mediante ventanas incrustadas en el primero. Pareciera que el mundo cerrado del lenguaje, de la guerra, del mercado, de la fealdad inhumana, puede romperse mediante el arte, la lectura, la música, la introspección erudita que Quignard comparte en sus libros. Las fisuras de su miseria serían los pasajes al último reino, que en la visión de Quignard parece ser eterno, luminoso y sombrío a la vez, pacífico pero intenso, beatífico. Opino que este libro es una maravilla literaria.

How do you review a book when you know the author is clearly, significantly more intelligent than yourself? You cannot grasp a shadow?! Just like the experience of reading this book, it is a work you cannot simply grasp, understand, you cannot jump over it and move on, it lingers. A book that is difficult to describe but it is a work you experience rather than simply read.

Exist o voluptate în modul în care Quignard vorbete despre umbr, simte dorina de a se contopi cu umbra, de a se pierde în ea.

La sombra es la palabra escrita, en la palabra escrita, en la mente que la escribe y la mente que la descifra -lee- en la soledad de su misma sombra. Principio de placer ciego: escapa la vista y es, más bien, una sombra que recorre el cuerpo.

Clearly enigmatic: the writing entices, enchants, puzzles; its meaning teasingly sublime, artfully vague, potentially insightful, deft.

Après des études de philosophie, il entre aux Éditions Gallimard où il occupe les fonctions successives de lecteur, membre du comité de lecture et secrétaire général pour le développement éditorial. Lessentiel de son oeuvre est disponible aux Éditions Gallimard, en collection blanche et en Folio. Tous les matins du monde, starring Jean-Pierre Marielle, Gérard Depardieu and son Guillaume Depardieu, was a tremendous success in France and sold 2 million tickets in the first year, and was subsequently distributed in 31 countries.